Forum complet

Le plus complet des forums, le plus complet de la toile
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 DCNS développe un petit réacteur nucléaire sous-marin

Aller en bas 
AuteurMessage
49tom
Administrateurs
 Administrateurs


Masculin Messages : 4786
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: DCNS développe un petit réacteur nucléaire sous-marin   Ven 21 Jan - 22:54

Les petits réacteurs nucléaires modulaires de petite et moyenne puissance (SMR, Small Modular Reactor) commencent à faire parler d'eux, et certains sont depuis longtemps déjà à l'étude dans les pays nucléarisés.

La France maîtrise l'ensemble de ces technologies, notamment des capacités de conception et de construction de ce type de réacteurs, d'intégration « systèmes », de recherche sur les combustibles.

Tout d'abord, le géant du nucléaire Areva a lancé un programme d'étude sur les petits réacteurs de 100 MWe, visant à compléter sa gamme de réacteurs de génération 3 (EPR, ATMEA et Kerena).

Ensuite, après plus de deux ans d'études, DCNS a développé le Concept FlexBlue matérialisé par une unité immergée de production d’énergie nucléaire de petite puissance (50 à 250 MWe) qui s'adresse aux pays disposant de façades maritimes.

Ainsi, le concept Flexblue est fondé sur des technologies éprouvées comme la maîtrise d'œuvre de sous-marins à propulsion nucléaire, dont les chaufferies sont réalisées sous la responsabilité d'AREVA-TA. Standardisé, il reste entièrement construit en chantier naval et transporté sur les lieux d'exploitation.

Afin de se positionner sur les SMR, la France a mis en place un programme d'étude approfondie sur ce sujet. En ce sens, DCNS a annoncé hier qu'il allait en partenariat avec AREVA, EDF et le CEA, engager une nouvelle phase de développement de son concept Flexblue qui approfondira certains thèmes : Options techniques et industrielles du concept, marché potentiel, conditions de la compétitivité économique de ce type d'unité par rapport à d'autres sources de production d'énergie, problématique de la lutte contre la prolifération, spécificité, eu égard à la sûreté et à la sécurité, d'installations immergées en démontrant un niveau de sûreté homogène avec celui des réacteurs de troisième génération.


Le Flexblue :

Selon les explications fournies par DCNS, Flexblue devrait être fixé dans "un environnement sous-marin extrêmement stable par 60 à 100 mètres de fond et à quelques kilomètres des côtes". Ensuite, "chaque unité de production d'énergie Flexblue permettrait d'alimenter une zone de 100 000 à 1 000 000 habitants selon la puissance de l'unité Flexblue et le niveau de vie de la population servie (industries incluses)".

De forme cylindrique, les unités Flexblue mesureraient une centaine de mètres de long pour environ 12 à 15 mètres de diamètre et une masse d'environ 12 000 tonnes. Elles seraient transportables par navire spécialisé.

Cette unité immergée de production d'énergie nucléaire comprend une petite chaudière nucléaire, un groupe turbo-alternateur, une usine électrique et des systèmes auxiliaires. Enfin, des câbles sous-marins achemineraient l'électricité produite par Flexblue vers la côte.

Le coût serait de quelques centaines de millions d'euros et le Flexblue présenterait des avantages par rapport à un réacteur nucléaire classique. Il serait construit sur le sol français (livré par bateau), produit en série donc plus vite (environ 2 ans), ferait l'économie des travaux de génie civil, et bénéficierait de la protection de la mer (irradiation, chute d'un avion ou d'un missile).


Avis d'Expert :

« Le concept Flexblue trouve son origine dans la rencontre entre deux mondes, voire deux éléments : la terre de l’énergie nucléaire et l’eau de la construction navale. Ces deux secteurs d’excellence évoluaient jusqu’à présent de façon assez parallèle – hormis une coopération de longue date entre DCNS, le CEA et AREVA en matière de propulsion nucléaire des navires armés réalisés par DCNS pour la Marine nationale française. L’idée de les rapprocher est née de la volonté de DCNS de se développer sur les marchés de l’énergie en exploitant ses compétences et moyens industriels uniques. Nous avons identifié une demande non satisfaite pour des unités de production d’énergie nucléaire de petite puissance et imaginé un concept prometteur pour y répondre » a déclaré André Kolmayer, Directeur de la Business Unit Nucléaire civil de DCNS et initiateur du projet Flexblue.

« L’intérêt des petits réacteurs est double. D’abord, ces réacteurs permettraient à des pays qui ne disposent pas d’une industrie nucléaire de disposer des bénéfices de cette énergie sans mettre en place les très lourdes infrastructures qui sont indispensables aux gros réacteurs électronucléaires traditionnels, et sans avoir besoin de toute l’expertise qui est nécessaire au fonctionnement de tels réacteurs. Ensuite, même pour des pays qui ont déjà une industrie nucléaire ou qui entendent s’en doter dans les années qui viennent, les petits réacteurs peuvent être installés dans des zones reculées ou difficiles d’accès, dont l’approvisionnement en électricité à partir de gros réacteurs distants coûterait trop cher » a indiqué Bruno Tertrais, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique.

Source : http://www.enerzine.com/2/11193+dcns-developpe-un-petit-reacteur-nucleaire-sous-marin+.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumcomplet.1fr1.net/forum.htm
 
DCNS développe un petit réacteur nucléaire sous-marin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sources et centrale nucléaire ...
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» La propulsion nucléaire des navires...
» Séisme et centrale nucléaire...
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum complet :: Détente, infos et discussions :: Les informations :: Autres :: Sciences :: Energies :: Nucléaire-
Sauter vers: