Forum complet

Le plus complet des forums, le plus complet de la toile
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Héni Kéchi - 400 haies (h)

Aller en bas 
AuteurMessage
49tom
Administrateurs
 Administrateurs


Masculin Messages : 4786
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: Héni Kéchi - 400 haies (h)   Sam 25 Sep - 10:32

Athle.Com : Héni, avec quelques semaines de recul, quel est votre regard sur ces championnats d’Europe à Barcelone ?
Héni Kéchi : J’en garde le souvenir d’avoir vécu un moment magnifique, avec une équipe de France solidaire et de beaux résultats. On a senti l’événement monter peu à peu au fil de la semaine. C’est aussi cette belle réussite qui m’a motivé.

Vous étiez satisfait, sur le coup, de votre 4e place. Deux mois plus tard, pas de regret de ne pas être monté sur le podium ?
Non, aucun regret, car j’ai réalisé en finale la meilleure course que j’avais jamais faite. Et l’athlète qui était devant moi (ndlr : l’Ukrainien Stanislav Melnykov, en 49’’09) était d’un niveau supérieur. J’ai analysé ma course en finale et franchement, c’était de loin la meilleure place que je pouvais faire. Même s’il n’était pas à son meilleur niveau, je bats quand même Iakovakis (ndlr : le Grec champion d’Europe en titre). Pour faire mieux, il faudra maintenant que je passe un palier.

Votre belle performance est passée un peu inaperçue, vu la pluie de médailles sur l’équipe de France. Frustrant ?
C’est sûr, on se prend toujours à rêver un peu mieux… Mais ma perf n’est pas passé si inaperçue que cela pour moi. Dans mon milieu et dans celui de l’équipe de France, j’ai eu droit à beaucoup de félicitations et à la reconnaissance que je pouvais attendre. Le président, le DTN, les autres entraîneurs sont venus me féliciter. De même que, quand je suis rentré, j’ai eu la reconnaissance de mon milieu professionnel, ma ville, la famille ou de mes partenaires d’entraînement.

De quoi vous parlait-on en particulier ?
De ma fin de course, jugée exceptionnelle. C’est vrai qu’à la sortie de la dernière haire, je suis 7e. Tout se joue sur les 40 m entre la 10e haie et l’arrivée, où je remonte trois places. Mais moi, je sais que je ne suis pas allé si vite que ça. Je ne fais que maintenir ma vitesse, et ce sont les autres qui craquent…

Qu’espériez-vous en arrivant à Barcelone ?
J’avais la 7e performance d’engagement, j’espérais donc entrer en finale, où tout est possible. Je sais qu’il y a toujours, dans ces championnats, des surprises et des déceptions.

Vous parliez tout à l’heure de la nécessité de franchir un cap. Comment allez-vous y parvenir ?
En ce qui concerne l’entraînement, je n’ai pas envie de changer énormément de choses car 2009 et 2010 furent mes meilleures saisons. Il y aurait trop de risques à changer. En finale, à Barcelone, je commets deux fautes à la réception des 8e et 9e haies. Ma course n’était donc pas parfaite, et je pense que je pouvais faire 49’’15 sans ces erreurs. J’estime que j’ai donc encore la possibilité de faire mieux. Il me faudra retrouver de la régularité à ce niveau, et être plus rigoureux encore sur les grandes courses.

Quels seront vos objectifs en 2011 ?
Nous allons les redéfinir avec mon entraîneur (ndlr : Djamel Boudebidah). Est-ce que je vais tenter une saison en salle ? Nous allons négocier ça courant décembre, en fonction de ce que je suis capable de faire à ce moment-là. Ce serait bien de pouvoir être, sur 400 ou 4x400 m, aux championnats d’Europe de Bercy, mais une saison en salle est éprouvante. Il se peut que je me préserve pour l’objectif principal de l’été prochain, les championnats du Monde en Corée. J’espère vraiment réintégrer cette belle équipe de France et contribuer à sa réussite à ma manière. Sur la saison, je suis 22e mondial à trois athlètes par nation. Les minima prennent en général les 16 premiers, il faudra donc sans doute que je courre en 49’’20 pour me qualifier, et viser ensuite une demi-finale. J’espère aussi me rapprocher des 49’’.

Vous arrivez à gérer sans problème vie professionnelle et sport de haut niveau ?
Oui, car je travaille dans un service clients tous les jours du lundi au samedi, de 8h30 à 14h00. C’est un travail peu fatigant, j’ai tous les après-midi libres, et un employeur qui me facilite la tâche. C’est un bon rythme de vie.

Vous évoquiez la salle. Le 400 m haies y a fait son apparition, en démonstration. Qu’en pensez-vous ?
Il y a de grandes chances que j’en fasse cet hiver. L’an passé, ce fut une grande expérience. Le 400 m haies en salle rapproche les coureurs entre eux, et permet d’avoir de la motivation sans réelle pression. Cela a aussi un intérêt technique. Il arrive qu’on se bouscule puisqu’on passe tous la même haie. Il faut donc avoir une marge technique pour s’adapter. Et puis, l’ambiance dans une salle est plus conviviale que sur un stade.

Propos recueillis par Cyril Pocréaux pour athle.com

Source : http://www.athle.com/asp.net/main.home/home.aspx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumcomplet.1fr1.net/forum.htm
 
Héni Kéchi - 400 haies (h)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bonjour de l association foutues haies 44
» RMC Découverte : "Champs de Bataille : 1944, Dans l'Enfer des haies".
» pour Bart, ma haie
» Replanter les hayes.
» Jardiner en toute sécurité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum complet :: Détente, infos et discussions :: Sports :: Athlétisme :: Sprints-
Sauter vers: